• mahigan lepage

La vie scooter, 1


C’est un autre monde.

Les gens translatent en suspension dans l’air. Les cheveux bleutés s’effilent dans le vent. Les femmes chevauchent comme des Amazones. Plusieurs portent des masques de guerre – blancs.

Les corps vont en horde sur le ruban d’asphalte. Ils rugissent. Ils avancent sur une nappe de poussière et de gaz.

Certains chevauchent seuls, d’autres à deux et même à trois ou quatre. Il y a des têtes casquées et des têtes nues. Certains adoptent des postures de bélier; ils chargent la route. D’autres, des postures de cheval cambré, raides et fières. La plupart se tiennent entre-deux, dans le suspens intermédiaire. Ils ne stressent pas.

La horde zigzague entre les trucks alentis. À l’intérieur de la horde, on se dépasse. On s'échange les rôles. On se rebrasse. À chaque nouveau feu, un nouvel agencement.

Puis cela se défait. On prend à gauche, à droite, on s'insère dans un autre flux. On speede sur une autoroute. On ralentit dans une petite soï (une rue secondaire).

On va d’un lieu à l’autre, mais entre-temps on est où? On habite le mouvement. On flotte sur les nappes, dans des postures étonnantes. Il y a le désir. Il y a la conversation. Il y a la lutte. Il y a même la nourriture. C'est la vie, tout ça. La vie flottante. La vie scooter.

#scooter #route

© Mahigan Lepage 2019