Mahigancom.png

TERMINAL 

TERRESTR 

E

Le projet

Terminal terrestre est un ouvrage au long cours de Mahigan Lepage. Un récit planétaire des traversées, des routes et des reliefs, des villes et des moteurs, écrit de l'intérieur d'une époque catastrophée.

Au ras des asphaltes et des bétons, à la peau de la terre battue, il y a du vivant qui s'agrippe à la croûte terrestre, il y a des drames actifs qui se jouent dans les corps et les fugacités. Multipliés par cent, par mille, ces micro-récits formeraient quelque chose comme un monde – une somme de présents, une masse mouvante où l'on pourrait voyager.   

Le chantier Terminal terrestre a été ouvert à la fin des années 2010; comme il est inachevable, il ne sera jamais vraiment refermé, même le jour – lointain et proche – où l'écriture s'arrêtera.

L'ouvrage n'a d'existence que sur le web. Le site a été créé par Mahigan Lepage sur la plateforme Wix.

L'ensemble du site Terminal terrestre est placé sous licence «Creative Commons CC BY-NC-SA 4.0 : Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International».

Le qui

Né en 1980 en Gaspésie, Mahigan Lepage pratique l'écriture, la voix, le web. «Un pied dans un pays, et l'autre en un autre», comme disait Descartes, il partage sa vie entre la Thaïlande et le Québec.

De Relief (2011, prix Émile-Nelligan) à Big Bang City (2017), il trace des récits dans les failles des territoires. Son site internet, mahigan.com, est au centre de sa démarche d’écriture. 

+ 

Inventaire in progress

Textes  : 45

Mots (approx.) : 20 250.

Pays : 5. Équateur, Thaïlande, Birmanie, Indonésie, Cambodge...

Métropoles : 6. Quito, Guayaquil, Rangoun, Medan, Bangkok, Phnom Penh...

Îles : 2. Phuket, Sumatra...

Presqu'île : 1. Samosir...

Moyens de locomotion : 12. Avion, train, automobile, autobus, minibus, autocar, scooter, moto, marche, métro aérien, tramway, tuk-tuk...

Années : 1,5.

Cafés : .